search

CORÉE • L'ART DU SANJO DE DAEGEUM

10,00 €

par Ahn Sung-woo

Version digitale

Remise sur la quantité

Quantité Remise sur prix unitaire Vous économisez
10 10% 10,00 €
20 15% 30,00 €
Quantité

100% secure payments
 

Conditions générales de vente

Né à la fin du XIXe siècle, le sanjo est une suite pour instrument solo parfois accompagné par un tambour. Ce genre, plus que tout autre, incarne la musique traditionnelle des Coréens d’aujourd’hui, sans doute en raison de ses sonorités très contemporaines et de la virtuosité qu’il impose à ses interprètes.
Le sanjo puise dans plusieurs héritages : la musique chamanique improvisée sinawi, l’opéra à un acteur pansori, la musique des lettrés pungnyu. D’abord calme et méditative à la manière d’un impromptu, la pièce composée de plusieurs mouvements gagne peu à peu en rapidité et en virtuosité, entraînant l’auditeur dans une spirale jubilatoire. Conçu à l’origine pour la cithare à chevalets gayageum, le sanjo a très vite été adopté par les maîtres des autres instruments coréens, notamment la flûte traversière en bambou daegeum dont les sonorités tantôt pures et cristallines, tantôt sombres et venteuses, ou encore cuivrées par la vibration d'un petit mirliton, restituent à merveille l'univers contrasté du sanjo. Ahn Sung-woo, né en 1961à Paju, est l'un des meilleurs joueurs de daegeum de sa génération. Il interprète ici le sanjo de l'école de Seo Yong-seok, un maître réputé pour ses audaces mélodiques et ses libertés d'interprétation. Le sanjo est accompagné au tambour janggu par Jo Yong-bok. Une improvisation en solo et des variations sur un chant de travail et sur de la musique chamanique accompagnées par le maître de la cithare à archet ajaeng Kim Young-gil complètent l’album.

260150

Fiche technique

Pays
Corée
Année de sortie
2014

Vous aimerez aussi